Partagez | 
 

 o6 • Groupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: o6 • Groupes   Lun 13 Avr - 8:41



Ma fiche : Codicem
Messages : 106
Date d'inscription : 30/06/2014
avatar
None
Game Master

HUMAIN
Ils étaient la race dominante sur la planète Terre. Une grande partie d'entre eux a trouvé refuge sur Morbus grâce au projet Vitae, suite à la surpopulation de la planète d'origine. Ils sont semblables à ce que nous connaissons.
Ils sont vus comme des êtres normaux tant qu'ils ne sont pas atteints du virus None. Les Inferus les voient comme des égaux avec qui partager du savoir, et faire prospérer une civilisation nouvelle.

INFERUS 
Ils sont l'espèce métamorphe vivant déjà sur Morbus à l'arrivée des Humains. Ils peuvent prendre la forme des animaux, et même parfois créer des hybrides (un Inferus est capable de prendre une apparence de centaure, cependant, ce sont des formes difficiles à acquérir.). Au fil des années, ils ont pris l'apparence des Hommes pour faciliter la cohabitation, restant tout de même fiers de leur appartenance au peuple Inferus. Leur espérance de vie est plutôt longue, mais n’excède pas les 200 ans. Plus un Inferus est âgé, plus il lui est facile de se transformer en quelque chose d'impressionnant. Nous avons remarqué que les formes qu'ils prennent, sont forcement apparentées à une vie possédant un cortex cérébral. Certaines légendes Inferus racontent que certains auraient pris la forme d'un objet, d'une plante ou d'une méduse, et n'auraient pas pu revenir à leur forme initiale, faute de cerveau.

C'est une race intelligente, de nature calme et pacifique même si ce n'est pas une généralité. En effet, certains Inferus n'aiment ni les humains, ni les Aliuds. Cependant, ils savent normalement rester diplomatiques et ne devraient pas (jusqu'à preuve du contraire), engager les hostilités. Malgré la vie sédentaire qu'ils partagent avec les Humains, ils n'en restent pas moins proches de la nature et de leurs traditions.

Avant l'arrivée des humains, ils vivaient dans ce qui ressemble à de petits villages d'à peine 200 personnes, qui sont en fait des communautés très soudées. Les habitations sont réparties en cercle autour d'un centre. Ce centre est une place circulaire ou se situe un autel réservé à leur divinité. Elle est honorée ici une fois par semaine. Les Inferus qui le désirent peuvent se recueillir devant cet autel. Ils prient Shaelan en la remerciant pour leur vie et leur don ainsi que pour tout ce qui leur arrive de bien. Parfois, ils lui demandent clémence. Mais Shaelan semble ne récompenser que ceux qui cherchent réellement à quitter leur condition, et s'en donnent les moyens. Ils ne la représentent jamais, car Shaelan peut prendre toutes les formes. Elle est la déesse du Tout, de la vie, des pensées... C'est à elle que sont destinés les petits autels au centre des villages. Les prêtres Inferus viennent y déposer une fois par semaine une coupelle d'eau, symbole essentiel de la vie.
Leurs habitations traditionnelles sont faites de pierres. Elles sont de petite taille, à l'intérieur, on y trouve une pièce principale qui dessert d'autres pièces, chambres, salle de bains... La décoration y était souvent minimaliste. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, ils sont désormais plus à la mode humaine, bien que certains d'entre eux semblent faire perdurer cette tradition de décoration.
Leur tempérament est différent de celui des humains. Leur éducation est plutôt spirituelle et intellectuelle. Ils n'ont pas cherché d'eux-mêmes à bâtir des édifices qui leur vaudrait une inscription dans leur histoire. Ils se contentaient de ce dont ils avaient besoin du point de vue matériel. Ils sont pacifiques depuis des siècles. Le peuple des Inferus n'a pas connu énormément de guerres. Les Inferus apprennent de leurs aînés. Il n'y a pas d'école à proprement parler ; cependant qui le désire peut aller s'instruire auprès du prêtre du village. Un jeune esprit se formera grâce à l'écoute des autres, les discutions... Ils aiment beaucoup parler de sujets d'ordres philosophique et théologique. Les Inferus sont curieux de nature, ils s'intéressent à beaucoup de choses.

C'est pour cela qu'ils ont trouvé bénéfique de s'unir aux humains, car leur savoir en technologie, architecture, philosophie et même l'Art, les a beaucoup attiré. Ils ont vu un nouveau savoir à s'approprier, et n'ont pas hésité à partager leurs propres connaissances.

Aujourd'hui, les Inferus vivent dans les villes qu'ils ont construites avec les humains. Ils n'en oublient pas leurs origines bien qu'ils aient adopté leur apparence et certaines de leurs coutumes. Il existe à Codicem un quartier qu'ils préfèrent et où ils sont majoritaires. À Codicem ils sont désormais plus nombreux, ils n'en ont pas pour autant oublié d'être à l'écoute des uns et des autres. Ils s'impliquent beaucoup pour le bon fonctionnement de la ville. Certains Inferus siègent actuellement au haut conseil de Codicem. Ils sont vus comme des sages par les humains. Sûrement parce qu'ils vivent plus longtemps qu'eux, et peuvent par conséquent assimiler plus de connaissances.
Les Inferus pratiquent toujours leurs religions, mais à Codicem, il y a trois prêtres et trois pythies. La ville étant grande, elle possède trois places centrales sur lesquelles se situe un autel destiné à Shaelan.



ALIUD 
Il s'agit d'Humain ayant été touchés par le virus « None ». Ils ont subi une mutation qui a altéré leur code génétique, les gratifiant d'un lourd handicap. Après un long et lourd processus, se handicap est compensé par une faculté hors du commun.

Si certains les adulent et veulent en être, d'autre les méprisent, par peur ou par simple haine. De par le passé, certains Aliuds ont fait usage de leurs dons à mauvais escient, et certains s'en souviennent. D'autre, dans leur incapacité à maîtriser immédiatement leur don ont détruit de façon involontaire certaines infra-structures.

N'étant pas bien considérés de tous, il arrive souvent de retrouver les Aliuds dans le quartier Est, qui est malheureusement souvent le seul à portée de leur porte-monnaie. La ville n'encourage pas la discrimination et cherche un moyen de résoudre ce problème, mais il est difficile de forcer un employeur à employer. Mais notez, que certains patrons sont heureux et parfois fiers d'avoir dans leurs employés un Aliud capable de soulever de lourdes charges par la pensée, ou de prendre une commande en toute discrétion.


NONE 
Virus s'attaquant au code génétique de « l'infecté » opérant selon la réaction de l'hôte une mutation plus ou moins importante touchant les Humain de 16 à 60 ans. Une mutation peut durer des semaines, parfois des mois. À ce jour, personne n'a jamais constaté une mutation excédant les 10 mois. Passé ce délai, les « infectés » semblent mourir automatiquement. Il arrive que les humains en passe de devenir Aliuds décèdent pendant le processus avant ce délai, car c'est un changement très long, et très douloureux.

Il est recommandé aux personnes souffrant soudainement d'anémie, de forte fièvre ou de douleurs neurologiques entraînant des vomissements ; de se rendre à l'hôpital pour une prise en charge rapide. Ces symptômes sont souvent les signes annonciateurs d'un début de mutation.

À ce jour, nous n'avons connaissance que de trois types de mutations :

- Perte de la vue et apparition du don de télépathie. Il permet de voir, sans voir. Un télépathe peut utiliser la vue des autres s'il maîtrise suffisamment son don. Il sera aussi capable d'entendre les pensées, et s'il est entraîné, de communiquer avec qui il le souhaite. Au début, ce don est très envahissant, l'Aliud aura du mal à fermer son esprit aux pensées qui l'assaillent. Certains se suicident après le processus de mutation, se sentant tout à fait incapables de passer ce stade de découverte très envahissant.
- Perte de l'ouïe et apparition du don de télékinésie. Ces Aliuds sont devenus sourds, et en quelque sorte coupés du monde. Ils semblent vivre dans une bulle... Ils parviennent avec beaucoup d'entraînement, à déplacer des objets, au début de petite taille, et de façon maladroite, puis progressivement plus gros, plus lourds, et de manière plus habile. Ils peuvent devenir s'ils le souhaitent, des experts en lancés de couteaux. Mais déplacer un objet par la pensée et le lancer avec force grâce à celle-ci, est bien différent, et demande beaucoup plus de travail.
À l'inverse, certains Alidus de cette mutation feront tout voler autour d'eux sans pourvoir contrôler quoi que ce soit et devront apprendre à maîtriser leur don en sens inverse.
- Perte de la parole et apparition du don de voyance. Il se manifestera différemment selon chaque Aliud. Certains ne pourront voir que le passé, d'autre le futur, avec différents degrés d'espacement. Certains voient le présent. Cependant, ces visions n'apparaissent pas pour tous de la même façon. Certains devront toucher une personne pour voir son passé, son futur ou son présent, d'autres auront des visions lorsqu'ils rêvent. Et parfois, il s'agira pour les Aliuds de ce type, de toucher un objet pour avoir un flash du point de vue de celui-ci. Ce don est assez perturbant et relativement immaîtrisable dans un premier temps. Les flashes arrivent souvent au début, et il faut beaucoup de maîtrise de soi pour les éviter. Un Aliud atteint par cette mutation, sera condamné à garder le secret sur ce qu'il a vu. Ça ne l'empêche pas d'écrire, mais de toute façon, très peu de Morbuciens écoutent les Aliuds.


Ce qu'il faut savoir :

Certains Aliuds ne pourront jamais maîtriser parfaitement leur don.
Le virus None ne se dépose pas sur les humains en fonction du caractère de ceux-ci. Une vraie pipelette pourra être atteinte de la perte de parole, comme elle pourra perdre la vue et continuer de parler. Et ainsi de suite.





Dernière édition par None le Sam 29 Aoû - 9:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codicem.forumactif.org
MessageSujet: Re: o6 • Groupes   Sam 29 Aoû - 9:25



Ma fiche : Codicem
Messages : 106
Date d'inscription : 30/06/2014
avatar
None
Game Master



La lutte Anti-Aliuds

La lutte existe depuis 60 ans. Elle en est à son troisième dirigeant. Les anti-Aliuds sont un organisme souterrain. Ils n'y a que très peu de traces d'eux dans les archives de la police. La plupart des membres de la lutte détestent les Aliuds, souvent pour des raisons personnelles, ou sociale, mais ce n'est pas non plus une vérité absolue.

Ce groupe est né alors que certains Aliuds, avides de leur pouvoir, ou parfois, incapable de les maîtriser, tuaient des civils. Ce genre d'incident arrive toujours aujourd'hui, mais de façon plus modérée qu'il y a soixante-ans.

La lutte anti-Aliuds fonctionne avec un chef, connu de ses membres. Celui-ci a un bras droit qui se charge de faire passer et respecter les ordres. Un nouveau chef est choisi lorsque le précédent disparaît ou prend sa retraite. Chaque membre peut prétendre à devenir chef, mais sera choisi par élections au sein de la Lutte. Jusque ici, les chefs ont toujours été des personnages charismatiques, qui savent parler et haranguer une foule. Leurs objectifs sont clairs, s'ils ne veulent pas particulièrement prendre le contrôle de la ville, ils pourchassent les Aliuds dans le but de les éradiquer. Ils ne sont pas du tout d'accord avec la politique d'aide menée à leur égard.

Il est à noter, que même si les Inferus sont relativement neutres, ils y en a qui font partie de la Lutte. Cependant, nous n'avons encore jamais vu un Aliud en être.


Aliuds Potens


Ils existent depuis 50 ans environs. Nous ne savons rien de ses précédents dirigeants, ni comment ils sont choisis. Ils œuvrent dans une ombre encore plus grande que celle de la Lutte. Leur fonctionnement peut changer selon le dirigeant. Actuellement, le chef des Potens n'est connu que de quelques personnes qu'il a choisies. Ce sont eux qui se chargent de faire redescendre les ordres aux membres.

Le but des Potens est de faire des Aliuds, non plus une minorité faible, mais une majorité forte. Ils font des recherches afin de transmettre "None" à tous les humains. Ils se voient bien vivre avec les Inferus, qui pensent différemment de l'humain moyen. Évidemment, ils cherchent à réunir le plus d'Aliuds possible pour la cause. En parallèle, ils essayent de contrer la Lutte Anti-Aliuds, qui cause beaucoup de perte, qu'elles soient dans leurs rangs ou non.

Certains Humains essayent de se rapprocher des Potens, car ils souhaiteraient faire partie des Aliuds. Ces humains sont un peu mieux considérés que les autres, mais on évite de les inclure dans le groupuscule. Après-tous, les Potens sont aussi des meurtriers d'humains. Avant tout ceux de la Lutte, mais aussi les têtes politiques qui essayent de trouver un remède à None, afin de l'éradiquer.

Les Potens sont repérées par les recruteurs, mais la plupart sont déjà dans leurs dossiers. On attend principalement de voir leurs actions et leur façon de vivre après leur mutation.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codicem.forumactif.org
 

o6 • Groupes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Top 10 de vos groupes préférés !
» Les Groupes de Luttes à mains nues
» groupes et races
» C || Rôles dans les groupes
» LES GROUPES.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Codicem :: Le haut conseil de Codicem :: Textes Suprêmes-