Partagez | 
 

 o3 • Contexte & Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: o3 • Contexte & Histoire   Dim 19 Avr - 8:07



Ma fiche : Codicem
Messages : 106
Date d'inscription : 30/06/2014
avatar
None
Game Master

Contexte
3244 ; voilà maintenant un peu plus de 1 800 ans que l'homme a investi Morbus, une planète surnommée la seconde Mère. Elle est pratiquement identique à notre chère Terre, à la différence que celle-ci est saine. Aucune pollution, aucun problème climatique, ni de déséquilibre et encore moins de surpopulation. Une planète qui respire.

L'Homme a bien juré de ne pas commettre les mêmes erreurs et plusieurs décennies passèrent dans un calme prospère. Une cohabitation quasi-parfaite fut établie entre les Humains et Les Inferus, un peuple métamorphe déjà présent sur Morbus.

Cela dura jusqu'à l’apparition d'une étrange mutation : None. Origine inconnue. Ce virus reste un mystère, frappant aléatoirement la population. Une seule chose fut sûre, seuls les humains se trouvaient affectés.

None altérait grandement les capacités retirant une faculté primaire et physique aux individus, et à l'inverse, ils recevaient en contrepartie des dons hors du commun.

Ces mutants furent nommés les Aliuds. Aux yeux de certains, ils ne sont que de pauvres âmes perdues et victimes qu'il faut aider. Pour d'autre, un idéal à atteindre... Mais pour certains, des monstres à éradiquer.

Notre belle Codicem, notre capitale, est la première ville à avoir vu le jour sur Morbus, mais aussi la malheureuse qui fut témoin du premier Aliud. Elle est maintenant le carrefour de toutes les interrogations. Alors que cette mutation s'étend à la planète tout entière, plusieurs hypothèses se fondent, des groupes se créent, divisant le peuple. Certains exigent l'éradication du virus, alors que d'autre souhaiteraient se l'implanter.

Suite à la hausse du nombre de meurtres perpétrés contre les Aliuds, le Haut Conseil de Codicem lança un programme de recherche dont le résultat permettrait aux Aliuds de se débarrasser du None. Dans cette situation délicate, la plupart des Inferus tentent de calmer les esprits alors que d'autres rejoignent les rangs des anti-Aliuds.

Codicem se laissera-t-elle emporter dans cette peur de l'inconnu ?

Il semblerait que des heures sombres soient à venir.


Dernière édition par None le Sam 29 Aoû - 9:41, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codicem.forumactif.org
MessageSujet: Re: o3 • Contexte & Histoire   Ven 15 Mai - 8:21



Ma fiche : Codicem
Messages : 106
Date d'inscription : 30/06/2014
avatar
None
Game Master

Histoire
En l'an 2600, la sonde Vitae informa les Humains de la Terre qu'elle avait trouvé une planète viable. La population sur la Terre étant trop dense, on l'avait envoyée 500 ans auparavant et la nouvelle qu'elle apporta fut accueillie avec un grand soulagement. Enfin, le projet et les recherches de Vitae avaient abouti. Malgré le contrôle des naissances, malgré des méthodes plus ou moins drastiques, il était clair que la Terre arrivait sur sa fin et que l'Homme en était la cause. La sonde Vitae avait ainsi été le dernier espoir.

Les Arches ; ces vaisseaux de transports étaient prêts depuis plus d'une centaine d'années, n'attendant que de partir. Après une mise à niveau, sur les 13 milliard d'êtres Humains vivant sur Terre, 6 milliard embarquèrent à bord des différents vaisseaux. Ils furent alors cryogénisés et leur périple commença. Il n'y avait pas moins de 250 ans qui séparaient la Terre de leur sauveuse, qui se nommait Morbus.

Ce long voyage avait mis à mal une grande partie des vaisseaux et bons nombres se perdirent en chemin ; dysfonctionnement du pilotage automatique, complication dans le système de cryogénisation, absorption dans l'explosion d'une hyper ou supernova...

Morbus ; une planète semblable à la Terre avec ses océans arborant un saphir miroitant, ses montagnes se dressant fièrement comme des géants, ses forêts dignes de contemplations, et ses steppes s'étalant jusqu'à l'horizon. Le doux bruissement du vent dans les arbres. L'air... D'une pureté seulement connue dans les livres.
C'était ici leur nouveau chez eux. Une faune et flore prospère et légèrement divergentes de celles de la Terre, mais toutes aussi fabuleuses. Un monde à redécouvrir.

Le rapport de la sonde avait bien stipulé la présence de vie sur cette nouvelle terre, ainsi que des composantes nécessaires à son existence. Pourtant, et malgré les débats qui suivirent cette annonce, personne ne s'attendait à cette découverte : des créatures ayant la capacité de changer de forme. Un don d'adaptation défiant grandement les règles scientifiques connues des Humains. Cette race métamorphe semblait pacifique et très fascinée par la présence de l'Homme. Il fallut peu de temps pour que la communication s'établisse entre les deux peuples. Cela leur permit d'établir un accord tendant à cohabiter et surtout d'apprendre que leur nom était en réalité « Inferus ».

En premier lieu, il fallait établir des villages de fortunes, et ces derniers virent le jour grâce à l'aide des Inferus. Dans le voyage, beaucoup de navettes transportant des matériaux et des outils avaient été détruites. Ce fut donc avec des effectifs plus que réduits qu'ils durent commencer à construire, cultiver, faire des élevages... Les premières décennies furent difficiles et laborieuses, car il y a bien des choses que la technologie ne pouvait remplacer, mais, tout de même, grâce au savoir et à la science, rapidement, des villes vinrent à prospérer.

Finalement, il fallut plus de 500 ans pour parvenir à cet idéal de vie dont tous rêvaient lorsque leurs pieds foulèrent ces terres pour la première fois.
L'accord de cohabitation avec les Inferus s'efforçait d'être respecté comme au premier jour. Cela n’empêcha pas quelques désaccords entre les différents dirigeants, néanmoins, répondant à une volonté commune de respecter les traités, les querelles n’excédèrent jamais le mot de trop.

Un jour, le grand laboratoire de recherche en génétique de Codicem, la première ville que les Hommes établirent, fut face à un cas inédit.
Une jeune fille avait été admise suite à une progressive perte de vue, mais dans ses analyses sanguines rien ne paraissait anormal hormis une peu d'anémie et quelques carences. Elle expliqua alors au médecin qu’elle avait l’impression de se sentir à l’étroit dans son corps, et sentait ses muscles brûler.
On réussit à calmer son mal grâce à un traitement principalement basé sur de la morphine. Son cas fut l'objet d'analyses poussées, et de divers tests en laboratoire. Après plusieurs mois, il fut clair que la structure génétique de la patiente s'altérait.
Son code ADN se modifiait de manière anarchique et le corps, se défendant face à cette menace, provoquait douleur, fièvre et perte de certaines facultés.
Alors que les plus Grands du corps médical et scientifique se démenaient à comprendre ce virus, la jeune patiente perdit définitivement la vue.
Même avec les progrès en place, il était impossible de la rendre capable de voir à nouveau, mais hormis cela quelque chose semblait avoir changé chez la patiente : elle ne se plaignait plus de douleur et restait d'un calme surprenant.
Interpellé par son comportement, le médecin en charge de son dossier vint lui parler, elle lui expliqua alors sans ambiguïté qu’elle savait tout, car elle entendait tout ce qu’il y avait à entendre.
Le médecin en tomba de sa chaise : la jeune fille en face de lui n'avait esquissé aucun mouvement de lèvres. La voix résonnait dans sa tête. Comment était-ce possible ?
Le projet de contrôle par la Psyché avait été avorté il y a bien longtemps. Pourtant, cette fille pouvait réellement communiquer par la pensée, c’était certain.

Un des Inferus de l'équipe scientifique exposa une hypothèse, qui est depuis lors la seule tangible : «  La mutation  »
Il exposa la théorie de l’évolution de l’Homme, franchissant une étape brutale.
Les Hommes qui avaient longtemps été trop sûr d’eux se retrouvaient impuissants face à ce changement.
La jeune fille accepta d'être au service de la science, et malheureusement elle mourut peu de temps après.

Son cas resta en grande partie un mystère jusqu'à ce que deux ans plus tard un jeune homme vint se plaindre de symptômes identiques.

Devenu sourd, il développa à son tour une nouvelle aptitude ; la télékinésie. Il fut alors possible d’ajouter de nouvelles données au dossier: c’était une mutation touchant aléatoirement les individus entre 16 et 60 ans. La souche observée dans les deux malades était identique, laissant penser que l’organisme de chacun s’adaptait à lui et y répondait différemment.

Aujourd'hui, on dénombre pas moins 40% de la population de Morbus touché par «   None   ». Les recherches se poursuivent ardemment, permettant d’en apprendre toujours plus sur cette mutation.
Les Humains atteint furent nommé Aliud et font maintenant partie d'une minorité à part entière.  
Les Humains ordinaires ont des avis mitigés vis à vis de leur ce qui fut leur semblable. Des voix commencent à s'élever sur la menace potentielle que peuvent représenter les Aliuds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codicem.forumactif.org
 

o3 • Contexte & Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte : l'histoire de l'Entre monde
» Contexte - L'Histoire du Forum
» Eclaircir le background, le contexte, l'histoire
» C ▬ Contexte, plan et histoire de l'île
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Codicem :: Le haut conseil de Codicem :: Textes Suprêmes-